la gestalt-therapie, c'est quoi ?

Gestalt, ce mot difficile à prononcer, vient du verbe allemand "gestalten" signifiant "mettre en forme, donner une structure".

En 1951, paraissait aux Etats-Unis « Gestalt Therapy : Excitement and Growth in the Human Personality » (Gestalt Thérapie Nouveauté, excitation et développement), le texte fondateur qui posait les bases de la "révolution" introduite par cette approche dans le champ de la psychothérapie élaboré par un groupe réuni initialement autour de Frederick PERLS, psychanalyste d'origine allemande émigré aux Etats-Unis et composé notamment de Paul GOODMAN (auteur, penseur, militant humaniste) et Ralph HEFFERLINE.

Dans l'approche "moderne", le soi individuel était reconnu comme seule réalité et la psyché en constituait l'une des déclinaisons majeures.

S'appuyant sur la réalité première la plus simple, à savoir qu'il n'est de fonction humaine qui ne soit contact avec l'environnement, les auteurs structurent une pensée, une praxis fondamentalement novatrice en prise directe avec cette conception naturelle de la nature humaine.

La Gestalt-thérapie est arrivée en Europe dans les années 70.

S'inscrivant dans le courant de la psychologie humaniste, existentielle et relationnelle, elle vise à développer l'autonomie, la responsabilité et la créativité.